1 - Présentation

Ce site est la version web du livre Etats généraux, pour un nouveau contrat social publié par les éditions Archéos, disponible en librairie et sur ce site. La numérotation des articles correspond aux chapitres du livre. Vous pouvez bien sûr parcourir ce site sans tenir compte de cette numérotation… au risque de perdre le fil de la démonstration et de laisser de côté des éléments essentiels à la compréhension de l’ensemble. (...)
Lire la suite

2 - Fausse route

Si nous avons mangé quelque chose qui se digère mal, après une longue macération dans l’estomac les aliments, gorgés d’acidité gastrique et inassimilables par l’organisme, finissent par refluer jusque dans la gorge. On appelle ça une « fausse route ». Cela laisse en général un goût acide fort désagréable dans la bouche. Dans les cas les cas plus graves, une « fausse route » peut provoquer la mort par étouffement. Ce qui est vrai pour l’individu l’est aussi pour la société. D’où la question posée dans cet (...)
Lire la suite

3 - Les États Généraux dans l’Histoire

1302 - 1614

La démocratie est née avec la Révolution de 1789 ! Ce dogme est tellement ressassé et assimilé que bien peu parmi nous se sont un jour demandé s’il ne s’agissait pas d’un « médiamensonge », fruit d’une propagande savamment orchestrée. La plongée que je vous propose dans notre Histoire nationale, basée sur des documents irréfutables, vous montrera peut-être un autre aspect de la réalité ? Les origines La controverse a longtemps fait rage pour situer l’origine exacte des Etats généraux. La date officielle (...)
Lire la suite

4 - Une force de réformes

Comment fonctionnaient les Etats généraux ? Quel était le mode d’élection des députés ? Qui étaient-ils ? Quel était leur mandat ? Etaient-ils libres de leurs propos ? Se montrèrent-ils de profonds réformateurs ? Les députés d’alors contrôlaient-ils l’impôt ? Autant de questions auxquelles il est répondu dans cet article. Il y eut donc 34 convocations des Etats généraux de 1302 à 1614. C’est peu pour une institution qui a laissé une trace aussi forte dans l’esprit des Français – ceux de 1789 y sont pour (...)
Lire la suite

5 - Héritage des États Généraux

L’Histoire, telle que nous l’avons apprise, pourrait laisser supposer que l’influence et la puissance de réforme des Etats généraux fut négligeable. Rien n’est plus faux. Toute la France moderne est en gestation dans les cahiers établis entre 1302 et 1789. La preuve dans cet exposé synthétique. Le système des gouvernements purement politiques qui prévaut aujourd’hui sur l’ensemble de la planète prend l’aspect d’une hérésie au regard de ce que nous apprend l’histoire de notre pays. Nous l’avons vu, la (...)
Lire la suite

6 - Monarchie absolue et montée des idéologies

Sous l’influence des idéologies étrangères et pour monopoliser tous les pouvoirs, les gouvernants de l’Ancien régime supprimèrent les assemblées de gouvernés. L’absence d’Etats généraux coïncide avec la Monarchie absolue… et de longues périodes de disette qui allaient aboutir à la Révolution de 1789. Durant trois siècles, les Etats généraux ont donc été intimement liés à l’histoire de notre pays. Leur influence n’a toutefois pas été totale puisque les assemblées des gouvernés, entachées de féodalité, n’ont pu (...)
Lire la suite

7 - Dans l’ombre des Lumières

1789… l’année charnière, le chiffre qui fait rêver. C’est en mai de cette année de bouleversement que le peuple français put s’exprimer de manière directe pour la dernière fois. Des cahiers de doléance que les français ont élaborés est née la Révolution de réforme, bien vite balayée par deux autres révolutions : l’une d’accident, l’autre de catastrophe. Faisons le point sur une Révolution qui n’a pu tenir ses promesses. Le monde retient son souffle… Au dix-huitième siècle, le monde retenait son souffle. Les (...)
Lire la suite

8 - La féodalité contemporaine

Il y a un fossé, une incompréhension entre les français et leurs « élites », entendez par là les politiciens auxquels nous déléguons notre part de souveraineté. Ce que les médias ne cessent de répéter est exposé ici sous un regard novateur : celui des enseignements tirés de notre Histoire. La « fausse route » évoquée en préambule de ce site, montrée ici sous son aspect fonctionnel, est remise en cause dans ses principes mêmes. « Pour qu’une automobile rende service, écrit Jacques Weiss, il faut qu’elle ait un (...)
Lire la suite

9 - Nos « chers » politiciens

Revenus, privilèges, cumuls et financements

La caste, pardon, la « classe » politique, coûte une fortune à ceux qui travaillent pour l’engraisser. Le tout pour mieux ponctionner les assujettis… en leur nom et – soit disant – dans leur intérêt. Quelques chiffres pour illustrer « combien ça coûte » de déléguer sa souveraineté à des bons à tout faire… Trop nombreux, cumulant de fortes indemnités, des privilèges et de nombreux avantages, les élus français reviennent très cher à la communauté par rapport à leur utilité ou leur efficacité. A titre de (...)
Lire la suite

10 - Changeons tout !

Réformer en profondeur sans tout casser : c’est possible. La preuve.

Les idées développées dans ce site aboutissent de façon logique à un programme de réformes basé sur un système de démocratie participative. Les trois fonctions sociales des gouvernés, alliées aux trois fonctions politiques de gouvernants, constituent la base d’un Etat social équilibré et adapté à un monde en perpétuelle mutation. Démonstration. Que faire dans la situation de crise sociale et politique où nous nous trouvons ? Changer de gouvernants par une alternance, les uns s’appliquant à défaire ce que (...)
Lire la suite